Les enjeux de la transmission d’entreprise

Les enjeux de la transmission d’entreprise

La transmission d’une entreprise est un processus au long court qui passe par différentes étapes pour aboutir à la conclusion de la vente. De la bonne conduite du diagnostic, dépendra le prix de vente estimé de l’entreprise, sur la base duquel les transactions avec l’acheteur vont s’effectuer. Chaque étape revêt donc une importance pour qu’au final, l’opération réussisse. Un défi pour le chef d’entreprise, qui devra s’entourer des meilleurs conseils pour optimiser l’opération. Le soutien d’une bonne expertise-comptable est certainement son meilleur appui. Voyons pourquoi.

Les atouts d’un bon conseil

 

Orchestrer une transmission d’entreprise est un énorme chantier, qui se prépare bien en amont afin d’aboutir aux meilleures solutions sur le plan patrimonial. Pour cela, le chef d’entreprise aura besoin de l’avis d’un expert, comme Houdart-ac, spécialiste de l’expertise comptable d’entreprise. Car un nombre important de réflexions s’imposent à lui, dès que sa décision de vendre est prise.

Les points forts de l’expert-comptable résident dans la qualité de la relation qu’il a établi avec son client chef d’entreprise. Elle lui permet de bien connaître l’entreprise en elle-même, ainsi que les perspectives personnelles et familiales de son dirigeant. Cela est important, car cela va l’aider à construire avec lui la réflexion présidant à la transmission d’entreprise.

La première étape sert à poser les bases pour orienter la décision de vendre : à qui, quand, comment… Elle s’opère en prenant en compte déjà, les grandes caractéristiques économiques de l’entreprise, que l’expert-comptable connaît parfaitement.
Elles lui permettent d’orienter le chef d’entreprise dans ses choix de départ : dans quels délais vendre, à quel type d’acheteur et quelle transmission envisager. La forme sous laquelle va s’effectuer la transmission d’entreprise va être envisagée : cessation de parts sociales, de fonds de commerce, d’actions…

Certaines autres questions émergent à cette étape du processus. Il se peut que l’on veuille vendre un magasin, par exemple, au-dessus duquel on occupe un logement. Dans ce cas, faudra-t-il déménager ? Doit-on vendre tous les locaux ? Ou encore, que va devenir le conjoint associé ? Seul un expert de la vie d’entreprise peut aider un dirigeant se projeter dans l’avenir , comme vous l’explique le blog : https://www.entreprise-et-compagnie.fr/.

Les étapes d’une transmission d’entreprise

 

Après la démarche qui a présidé à une réflexion préalable, la transmission d’entreprise va se poursuivre en passant aux chapitres suivants : diagnostic de l’entité et évaluation du prix.
La nécessité de faire le diagnostic de l’entreprise se pose, car les potentiels acheteurs ne manqueront pas de l’auditer. Tous les services de l’entreprise vont donc faire l’objet d’un examen qui permettra de vendre en toute transparence.
Les services les plus concernés sont souvent les RH et le commercial. Le diagnostic présentera un organigramme du personnel de l’entreprise, précisant le statut de chacun au niveau de son contrat, de son salaire, de ses compétences… Sur la partie commerciale, ce sont les clients qui seront précisés ainsi que la stratégie marketing, les fournisseurs et les processus de vente. Certains attributs de l’entreprise tels que les locaux ou l’état de l’outil de production ne devront pas être oubliés.

L’étape suivante pour préparer une transmission d’entreprise va consister à évaluer son prix. Il s’agit d’un travail chiffré qui, là encore, exige le concours d’un expert. Différentes méthodes sont possibles, de l’évaluation patrimoniale à l’évaluation de marché. Ce travail va permettre ensuite d’évaluer la plus-value réalisable sur la cession de l’entreprise. C’est à partir d’elle que l’on pourra aussi anticiper la fiscalisation de l’opération, soit le montant des prélèvements sociaux et de l’impôt à prévoir sur l’opération.

Selon l’importance de l’entreprise, les différentes étapes parcourues peuvent prendre une importance plus longue. La nécessité de produire des états financiers récents et d’anticiper les meilleures stratégies financières et fiscales passe par le recours à l’expertise-comptable.