Comment changer de logiciel de facturation ?

Comment changer de logiciel de facturation ?

Au cours de sa vie sociale, une entreprise peut être conduite à remplacer son logiciel de facturation. Ceci en raison des contraintes imposées par les dispositions de la loi de finances, ou tout simplement pour une bonne marche de la société. Il importe cependant de souligner qu’une telle démarche est très délicate. Le changement de logiciel de facturation suit une procédure stricte et nécessite l’intervention d’un professionnel.

Pourquoi changer de logiciel de facturation

Une entreprise peut décider d’elle-même de changer de logiciel de facturation ou bien en être contrainte par des facteurs externes. L’évolution des besoins ou l’inadéquation du logiciel aux besoins, l’application d’une décision de la société mère, ou l’intégration d’une procédure de facturation dans un PGI ou progiciel de gestion intégré sont les principaux facteurs internes qui motivent une entreprise à changer de logiciel de facturation. Pour ce qui est des raisons externes, cela peut s’expliquer par la faillite de l’entreprise ayant édité l’ancien logiciel, l’évolution du système d’exploitation de la société ou tout simplement une obligation édictée par la loi. En effet, selon la loi de finances de 2016, à partir de 2018, toutes les entreprises devront se doter d’un logiciel inaltérable, sécurisé qui puisse lutter contre la fraude à la TVA. Aucune entreprise ne pourra plus utiliser Word ou Excel pour ses facturations. Si vous venez de démarrer votre activité, adoptez dès à maintenant un logiciel de facturation agréé par l’Etat.

Comment se préparer pour changer son logiciel de facturation ?

Le logiciel de facturation permet de gérer, de fiabiliser et surtout de sécuriser la procédure de facturation d’une entreprise. Pour changer une telle gestion, il est nécessaire de choisir une bonne période. Généralement, le changement de logiciel de facturation s’effectue vers la fin de l’exercice comptable ou lors du passage à un nouvel exercice. Avant toute migration, il est toujours préférable de demander l’avis d’un professionnel, à savoir un expert-comptable. Ce dernier pourra conseiller l’entreprise sur le logiciel compatible avec la méthode comptable utilisée par l’entreprise ou accompagner cette dernière dans les démarches qu’elle devra suivre lors du changement.